Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

L'ÉCHO DE LA DENT DE REZ

La gazette impertinente des conservateurs du massif de la dent de rez / site natura2000 des gorges de l'Ardèche et de leurs plateaux
Vous pouvez nous rejoindre aussi sur Facebook , contact:  Asso Dentderez
SAVEZ VOUS QUE CETTE ANNÉE ENCORE, 37 MALHEUREUX LAGORÇOIS SE SONT "FAIT ALLUMER" PAR LE SDIS ( service départemental de l'incendie et des secours)
--> Version ècho lagorçois
Très influent le SDIS en Ardèche , même Johnny à Aluna n'a pas entonné sa chanson fétiche " allumer le feu" tant le feu ça craint en sud Ardèche ...

Et oui, malheureux sont ces lagorçois qui ont des constructions à moins de 200m des forêts, et qui ont reçu une sommation de débroussailler les 50m autour de leur maison , ainsi que les chemins privés les desservants sur 2 m de chaque côté et sur 4m de haut, ils ont le sentiment d'être victimes d'une discrimination ( ceux qui sont plus éloignés ne sont pas concernés) , alors que pourtant, ils doivent comprendre qu'il s'agit de leur propre sécurité et de celle de leurs biens, mais aussi de celle de ceux qui ont pour mission de les secourir. Cette obligation est une mesure légale dont les conditions sont précisées dans un arrêté préfectoral de l'Ardèche ( arrêté 2013-073-0002)


Pour ne rien vous cacher, je dois vous dire que je fais partie de ces "37 allumés", peut être suis je celui qui "l'est" le plus...et peut être même au propre comme au figuré...( il me faut bien trouver une excuse pour ce qui suit !)
Vous savez, à Lagorce, côté rive gauche de l'ibie , on a beau être habitué aux punitions ( urbanisme réduit à néant, mais par contre, sur-abondance de servitudes environnementales au nombre de 64 à cause d'un arrêté de biotope et de natura2000) ; alors, lorsque vous recevez une injonction de débroussailler les bas côtés des 1.4km de chemin qui séparent le hameau de Mézenc de la départementale 4 , la coupe qui était déjà pleine, déborde!
J'avais fini par me résigner, et donc commencé le débroussaillement ( voir photo jointe), lorsqu'un voisin chez qui j'avais aussi l'obligation de débroussailler m'indiqua que renseignements pris auprès du cadastre, une partie de ce chemin n'était pas privée mais communale! Ce qui bien sûr change la donne, ( voir schéma joint)
Fin juin, ça tombait bien, j'ai eu la visite de mon chantier par deux agents du SDIS et d'un de l'ONF auxquels j'ai demandé une explication sur cette erreur , la réponse a été celle ci: "je crains que notre version du cadastre ne soit pas à jour "...alors là c'est à en tomber sur le derrière! ..

Il serait souhaitable et urgent de revoir les conditions d'application de ce protocole , pour que cette situation ne se reproduise pas; c'est à dire, commencer :
-par l'utilisation de documents cadastraux à jour, comme référence pour ces opérations de débroussaillement, de façon à ce que l'on sache réellement à qui incombe quoi.
-que l'on revoie les conditions de temps: 3 mois pour effectuer ces travaux, ce n'est pas forcément suffisant .... Obliger à débroussailler en hiver est absurde( les communes et le département le font au printemps , période du pic de croissance de la végétation).
-que l'on revoie les surface concernées , pourquoi 2m de chaque côté pour tous, que ce soit pour les particuliers, la commune, ou le département...alors que la DDT le long de la D4 ne fait qu'un passage avec une épareuse de 1m'
- pour une bonne gestion de la forêt il faut laisser sur place les branchages ( =compost) et non pas les évacuer en déchèterie.
-etc

Pour finir, je voudrais inviter ceux qui ont été inquiétés , à rêver à des jours plus fastes... J'étais début juin à une conférence .sur la forêt, à ST Julien Vocance , commune d'une superficie de 26km2 ( nous c'est 70km2) avec 1900ha de forêts ( nous 3000 rien que sur le massif de la dent de rez) cette commune ardéchoise détient l'excellence en matière de gestion des chemins communaux , ici ,la totalité des impôts sur les parcelles forestières est réinvestie sur les chemins communaux forestiers ( larges chemins de terre avec des coupées pour l'eau). Cela est bénéfique pour tous les exploitants ( agricoles, éleveurs , forestiers , cynégétiques ) , pour les services de securité, et donne un accès libre à toutes les associations de randonneurs, sans discriminations.
Nous n'en demandons pas autant, mais sur notre massif passer du néant à un petit % , serait le bienvenu.

....
Ecrit par Le président d'asso dent de rez, le Mardi 18 Juillet 2017, 12:15 dans la rubrique Forêts.
Repondre a cet article


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.